home    message    submit    archive    theme
©
I know you're not always good about yourself. I know that you did stupid things on you 'cause you're sad, you're destroyed. I don't know exactly why you feel like that but hey c'mon Jade, i'm always here if you wanna talk, i'm your friend, i want you to know that i'll always be here for you, even if we see each other only once a month i'll be there. Always. I don't want you to be sad, i wanna see this smile on your face, i want you to hug me until I can't breathe like you always do. I don't want you to feel like you're destroyed, cause you're so much stronger than that and you know it. I don't want you to act stupid cause you're better than that. You're Jade, my Jade and you'll always be. Je t'aime Jade.
$Mathilde.

Maman disait que les choses qui nous rendait le plus heureux parfois, ne durait pas éternellement. Que c’est comme ça, qu’on ne pouvait rien y faire. Et tant pis, si ça nous plaisait pas. Que le vrai bonheur était limité. J’ai alors pensé que c’était comme lorsque que l’on voit une étoile filante. On a un petit truc qui nous chatouille de l’intérieur et qui nous fait sourire, comme si on avait découvert quelque chose qui dépassait de l’ordinaire. Maman disait pleins d’autre chose aussi mais je suis resté sur cette idée. Que le bonheur c’etait comme une étoile filante. Que tu es une étoile. Mon étoile, précisément. Et parfois, je me dis que t’es passé trop rapidement dans ma vie. Que t’aurai pu traverser mon monde un peu plus lentement pour que je me rende mieux compte de ce que c’est d’être véritablement heureux. Parce que c’est rare d’être heureux, tu sais. C’est aussi rare que les étoiles filantes. Et quand j’y pense ça me fait mal maintenant. Et j’ai un peu mal aussi, quand j’y pense souvent. Mais putain, j’ai surtout mal quand j’y pense maintenant.